J'ai encore du mal à écrire sur cet homme manipulateur

KALLIOPEE
KALLIOPEE

le 08/07/2011 à 19:54 Citer ce message

Ma première rencontre avec cet homme merveilleux.Il me raconte qu'il est malheureux qu'il est séparé de sa femme depuis 8ans effectivement elle habite une autre région,il me raconte tous.
J'avais un ami mais je passais plus de temps avec lui et un jour il me demande de ne plus le revoir.
Afin que nous puissions vivre notre Amour Divin de beaux poèmes pour moi.
Mais je savais lire entre les lignes et comprendre les mots.
je l'inssuporte je t'offre des poéme et toi tu ne cesse d'analyser.
Je lui demande si il n'est pas bipolaire ou manipulateur, son regard devient sombre je n'inciste pas.
Alors je décide de croire en cet amour Ensuite il me raconte que sa femme revient étrange.
Mais à chaque questions la réponse n'a rien à voir je croyais devenir folle lui annonce que je le quitte.Il parle de rejoindre Dieu il joue avec les mots et écrit un poéme suicitaire (myspace bonnet patrick le lutin poète) je prends peur alors n'ayant pas envie qu il se suicide je décide de revenir.Nous allons chez sa mère quelques jours.
IL semble allez mieux je suis sa muse il écrit des périodes de grand silence le traverse et moi je dois attendre.
Pendant cette attente je commence une grande investigation lecture des livres offerts part lui et écrit par lui.Et la je comprends la souffrance j'ai envie de l'aider mais.Mais il me demande d'attendre encore et encore.Je vais pas entrer dans les détails mais en lisant les poèmes d'autres femmes j'ai compris c'est bien un manipulateur en ce moment je résiste pour ne plus lui répondre sur mail ou myspace.Il envoie des messages tous les trois jours je viens de le bloquer espérons que cela fonctionnera.
Il est très en colère du fait que j'ai compris il signe un courrier le pervers manipulateur pour moi un grand choc.J'ai été aussi dans l'obligation de tricher pour mieux le cerner.
OUBLIER MAIS IL EST IMPORTANT D EN PARLER C EST UN DANGER FUIR MEME SI TU L AIME C EST PAS DE L AMOUR.
DEPUIS JE NE SORS PLUS
Romuald
Romuald

le 18/12/2011 à 09:36 Citer ce message

Bonjour,
Il n'y a pas que les "borderline", "les pervers narcissique", "Bipolaire" qui manipulent les gens ou essayent... Les Psychiatres adorent ce genre de choses, Borderline est probablement leur préféré, vaste et vague fourre-tout à la frontière des névroses et des psychoses.
La première question est de se demander, soi-même, pourquoi on essaye de classer les gens avec des étiquettes...
Une relation humaine se vit au présent, sur l'instant, sinon on entre dans une projection, une perspective de vie de couple, une forme de système social ( avec nos attentes, nos doutes, nos espérances, nos compromis etc.)
Il faut sans cesse projeter les choses sous un angle d'observation nouveau.
C'est la même chose, lorsque tu dis " je décide donc de croire en cet Amour", tu te projettes dans quelque chose et fait instantanément de lui une image et non plus un "être doué de raison et d'émotions"...
Il faut peut-être se demander ce qu'il se cache aussi derrière les mots... l'Amour a différentes acceptions cependant dans ce genre de formulation il n'est autre que l'Amour pur et indéfectible entre deux êtres, et, il n'y a là qu'invention de la littérature de la renaissance...
La majorité des gens qui ont des tendances suicidaires ne meurent finalement pas, TS après TS et n'ont de leur plaidoirie morbide que scarifications et cicatrices, ceux qui veulent réellement partir ne le crient généralement pas sur les toits du Monde et ne se loupent pas, mais effectivement il y'a des réels suicides loupés...
Sa signature "le pervers manipulateur" ne démontre absolument rien sur le fait qu'il soit un manipulateur, cela peut simplement être de la colère... Ensuite tu as de nombreuses manière pour savoir s'il est ou non réellement manipulateur et si derrière cette manipulation se cache un problème d'ordre psychique ou si c'est simplement par "jeu"...
Tu n'as pas besoin de t'enfermer ou d'inventer subterfuges pour l'éviter... Il te suffit de simplement faire un choix et de comprendre pourquoi tu fais ce choix...
Soit tu arrives à la déduction qu'il est manipulateur par jeu et tu passes ton chemin (Aimer quelqu'un c avant tout accepter ses choix, quels qu'ils soient, de partir simplement, de rester isolé, de partir avec une autre etc.) ... Pleurer la perte d'une personne ( décès, éloignement, fin d'un partage charnel etc.) est simplement de l'égoïsme et pas grand-chose de plus.
Soit tu déduis qu'il est dans la case des "Bipolaires" et tu n'as pas 50 000 solutions : tu décides de l'aider en lui faisant comprendre qu'il est "Bipolaire" - tu estimes qu'il a assez de matière et d'expérience pour s'en rendre compte lui-même et tu passes ton chemin -

"Depuis, je ne sors plus"... la claustration ne changera pas le monde qui est derrière ta porte...
Soit tu décide d'ouvrir ta porte et de voir le monde tel qu'il est soit tu décide de t'enfermer réellement et à ce compte là tu n'as plus de quoi pleurer, ou avoir peur de ce monde puisqu'il ne fait plus partie de ta vie, et la preuve en est : "la porte vous sépare"...
La même sentence se reproduit - Un simple choix : décider de vivre le monde tel qu'il est -décider de l'ignorer - Décider d'avoir peur de l'idée que tu t'en fais...

Il n'y a strictement aucun reproches de ma part... Il ne faut en aucun cas le prendre mal mais ceci est une nouvelle fois de ton ressort, tu es l'unique personne à décider de faire tel ou tel choix.
Cordialement,
Romuald



Thierry
Thierry

le 30/12/2015 à 08:21 Citer ce message

Bonjour,

Ma femme me présente souvent comme un pervers narcissique, un manipulateur, un homme qui n'est pas authentique, qui est constamment dans le mental, le contrôle ... A force de l'entendre, j'ai fini par douter, par me demander si, finalement, elle n'avait pas un peu raison ... Et puis, à force d'être mal par rapport à tout cela, j'ai commencé à écrire ... Je me suis mis à faire une petite liste des phrases blessantes de ma femme, que ce soit à mon égard ou à l'encontre de mes enfants (nous sommes une famille recomposée). Je me suis arrêté après 34 pages ... Récemment, sur Facebook, une de ses amies à publié une petite affiche qui se voulait humoristique : "avant de vous diagnostiquer une faible estime de soi, vérifiez d'abord si vous n'êtes pas entouré de trous du cul". Ma femme a commenté l'affiche : "Ca va, j'en ai un à la maison, c'est bon". Le même jour, elle écrivait ceci dans un groupe de coachs dont elle fait partie (elle suit des formations et des stages de développement personnel depuis plus de 15 ans) : "Le travail que nous faisons sur nous-mêmes est un pur bonheur mais, malheureusement, cela augmente le fossé qui nous sépare des autres". Le même jour, une dame m'expliquait qu'elle allait quitter son mari à cause de ce même fossé. Cela m'a amené à écrire un article sur les dérives du développement personnel qui nuit, parfois, au véritable développement de la personne. Je vous le livre. Vous y trouverez de la manipulation, de la tristesse, de l'humour (je crois), de la colère et, malgré tout, de l'amour pour cette femme. Bonne lecture ...https://onedrive.live.com/redir?resid=228B628D8958AB0A!17440&authkey=!AFs1R7T5DUCL_mo&ithint=file%2cpdf

Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.